XBMC : gérez votre bibliothèque depuis l’interface web

Malgré l’utilisation des scrapers, il arrive que XBMC se plante un peu lors de l’analyse de votre bibliothèque, auquel cas il devient difficile de corriger le tir depuis XBMC Kodi lui-même, à part en utilisant un clavier.

Pour pouvoir facilement éditer les entrées de la bibliothèque, le plus efficace est d’installer une interface d’administration accessible depuis un navigateur web (sur une machine en réseau avec le Raspberry). Pour cela, il existe WiMM.

Interface WiMM
Interface WiMM

 

Installation

Commencez par télécharger l’archive ZIP ici, et enregistrez-la dans un emplacement accessible depuis Kodi.

Depuis le menu « Système », puis « Extension », sélectionnez l’installation depuis un fichier ZIP puis naviguez vers l’emplacement dudit fichier. Ensuite, assurez-vous d’avoir activé l’interface Web (menu « Service » → « Serveur Web »). Dans ce dernier menu, Kodi vous demande quel service utiliser par défaut ; inutile de le changer, surtout si avez l’habitude d’utiliser une interface web pour naviguer dans votre bibliothèque (que ce soit l’interface par défaut, ou l’excellent Chorus).

En fait, il est possible d’installer autant d’interfaces web que vous le souhaitez, elles seront accessibles à l’adresse suivante :

http ://<IP du Raspberry> :<Port>/addons/webinterface.<Nom De l’Interface>

En l’occurrence, WiMM est accessible chez moi sur :

http ://xbian :8080/addons/webinterface.WIMM/

Depuis cette interface, il est possible d’éditer chaque entrée (Titre, synopsis, année etc.), de demander à Kodi de rescanner la bibliothèque, de marquer les films déjà lus etc.

Enfin, sachez que vous pouvez accéder à la liste des interfaces web disponibles à l’adresse suivante :

http ://<IP du Raspberry> :<Port>/addons/

XBMC  : gérez votre bibliothèque depuis l’interface web
4 (80 %) 3 votes
  • luneart

    tu voulais dire « installer cette extension par le repo, catégorie interface web », n’est-ce pas ? 😉

    • Effectivement, il est possible de télécharger WiMM directement depuis le repo ad hoc. C’est vrai que c’est un peu plus simple…

      • SSS

        Il a raison !