Installation de XBMC+SMB+Transmission sur Raspberry Pi

Tout d’abord, bonjour et bonne année à tous !

Le père noël, ce fieffé geek, a eu l’excellente idée de m’offrir cette année un Raspberry Pi. Le moment que j’attendais pour me décider à remplacer mon insatisfaisant Mediacenter Neufbox  était donc venu.

Pour inaugurer cette nouvelle section, je vous donc détailler comment transformer votre Raspberry Pi en une machine qui servira à la fois :

  1. de boitier Mediacenter pour regarder tous vos DivX sur la TV,
  2. de serveur de partage de fichiers en réseau,
  3. de seedbox, pour télécharger/partager de façon autonome des torrents sur internet.

Mais c’est quoi cette framboise ?

Le Raspberry Pi est une sorte de mini-ordinateur (de la taille d’une carte de crédit), doté d’une configuration et d’une connectique minimales mais suffisantes. Cette structure lui confère donc un attrait de taille : son prix ! Il est vendu nu à 25$, ce à quoi il faut quand même rajouter une alimentation micro-USB et une carte SD pour y mettre l’OS.

Photo du Raspberry Pi (modèle B)
Photo du Raspberry Pi (modèle B)

Compte-tenu de sa config minimaliste, un OS a été spécialement conçu pour lui : Raspbian. Comme son nom l’indique, c’est un dérivé de Debian.

Applications

La très grande force du Raspberry tient de la présence native de ports GPIO.  Ces ports  permettent en gros de brancher tout et n’importe quoi directement sur le Raspberry. L’application la plus courante d’utilisation de ces ports est la domotique domestique. Manuel Dorme (alias Korben) nous donne ici une liste impressionnante (et pourtant non exhaustive) des différentes applications.

Installation de XBMC

L’utilisation la plus habituelle, et la plus simple à mettre en œuvre, est d’utiliser le Raspberry comme Mediacenter.

Câblage

Pour cette phase, rien de bien tuant, il nous faut :

  • l’alimentation via micro-USB
  • un câble HDMI à relier à la TV
  • un disque externe pour le stockage des vidéos
  • Le câble Ethernet pour la liaison avec le routeur

Notre petit défi va être de réaliser toute l’installation sans jamais brancher de périphérique de saisie sur le Raspberry (ni clavier ni souris). Ceci demandera donc une machine déjà connectée au réseau (ordinateur ou smartphone).

A propos du disque externe

Si vous avez l’intention de brancher un disque autoalimenté, alors faites attention à l’ampérage nécessaire par USB. Il se peut en effet que l’intensité délivrée par le port USB du Raspberry soit insuffisante pour le disque (140 mA max). Vous pouvez alors recourir à la solution économique du double USB (si vous avez une alimentation USB disponible à proximité), ou alors utiliser un hub USB alimenté.

Quant au format de fichiers, l’expérience montre que vous avez tout intérêt à formater votre disque en ext4 !

Choix de la distribution de XBMC

Le soft le plus courant pour le Mediacenter est XBMC. Il avait été développé initialement pour la Xbox avant de se populariser et de gagner d’autres supports et OS.

Afin de gagner en performances et en convivialité, il existe trois principales distributions « tout en un » de Raspbian et de XBMC : OpenELEC Raspbmc et XBian.

La première est réputée comme étant le meilleur compromis stabilité/performances, mais souffre d’une structure assez « rigide » : par défaut, il est impossible d’ajouter ou de supprimer des paquets à cette distro. Raspbmc est paraît-il la solution la plus complète nativement, malheureusement à l’heure où j’écris ces lignes, seul un courageux travaille à son développement (Bravo à Sam Nazarko).

Mon choix s’est finalement porté sur XBian. XBian se veut être la version la plus à jour de XBMC, ce qui a pour conséquence une stabilité légèrement moindre que celles des autres distros précédemment citées. Mais contrairement à OpenELEC, XBian ressemble plus aux distros classiques de Linux (telles que Debian), incluant même le gestionnaire de paquets apt-get !

Installation de XBian sur la carte SD

Cette fois encore, aucune difficulté de ce côté grâce aux utilitaires d’installation fournis sur le site de XBian. Une fois fait, il suffit de mettre la carte SD dans le slot, d’alimenter le Raspberry, et voilà !

Écran d'accueil de XBMC
Écran d’accueil de XBMC

Adresse IP du Raspberry

Pour la suite, vous aurez besoin de connaître l’adresse IP du Raspberry. Pour ce faire, vous pouvez au choix ouvrir l’interface d’administration de votre Box pour y trouver l’IP, ou vous connecter en SSH au Raspberry puis aller dans le menu « Network ».

Personnellement, j’ai l’habitude d’attribuer une IP fixe à toutes les machines de mon réseau. Et si votre Box vous le permet, je vous conseille d’attribuer un DNS de votre choix (par exemple « xbian ») au Raspberry, ce qui vous évitera par la suite d’avoir à retenir son adresse IP.

Configuration de l’accès à distance

Si vous avez de la chance, votre TV est compatible CEC, c’est à dire que vous pouvez utiliser la télécommande de votre TV pour contrôler les menus de XBMC, les signaux reçus par la TV étant transmis grâce au câble HDMI au Raspberry. Dans ce cas vous en avez fini avec la partie Mediacenter.

Si vous n’avez pas cette chance, rassurez-vous, tout n’est pas perdu. On va donc configurer XBMC pour autoriser le contrôle via le réseau. Depuis une autre machine, on va donc se connecter en SSH au Raspberry (utiliser par exemple Putty sous Windows, JuiceSSH sour Android) :

ssh xbian@xbian

Le mot de passe est : raspberry

L’utilitaire de configuration de XBian se lance par défaut. Dans celui-ci, rendez-vous dans la section Settings XBMC settings pour activer le « web server ». Maintenant vous pouvez contrôler XBMC depuis votre ordinateur en vous rendant à l’adresse suivante :

http ://xbian :8080

Notez que le nom de domaine « xbian » ne fonctionne ici que parce que je l’ai défini ainsi comme DNS. Remplacer par l’adresse IP du Raspberry sinon.

Sympa me direz-vous, mais c’est pas très intéressant d’utiliser un ordinateur pour contrôler le Mediacenter… Soit. Bien entendu vous pouvez utiliser votre smartphone pour accéder à cette adresse, mais dans ce cas vous avez tout intérêt à installer l’application XBMC Remote (ici pour Android, ou pour iPhone). Personnellement, ça m’a permis de recycler mon vieux Galaxy S en une télécommande dédiée XBMC…

Comme promis donc, on a réussi à configurer XBMC et son contrôle sans avoir à brancher de périphérique sur le Raspberry.

Bonus : s’affranchir des login/mdp lors des futures connexions SSH

Fainéant que nous sommes, il faut bien dire que c’est un peu pénible d’avoir à rentrer le nom d’utilisateur et le mot de passe lors de la connexion SSH. On va donc mettre en place une connexion par clés publique/privée.

Commencez par générer les clés sur la machine locale (pas le Raspberry, l’autre…)  :

ssh-keygen -t rsa

Enregistrez le tout où bon vous semble (vous pouvez laisser par défaut). Il vous est alors demandé de donner une « phrase de passe ». Le but étant de simplifier la connexion, on ne va pas utiliser de passphrase, donc tapez juste Entrée.

Il reste maintenant à transmettre la clé publique au serveur (XBian) :

ssh-copy-id -i ~/.ssh/id_dsa.pub xbian@xbian

puis de rentrer le mot de passe de l’utilisateur (xbian) sur la machine distante (xbian) : raspberry

Et voilà, maintenant vous pouvez vous connecter à xbian@xbian sans avoir à taper le mot de passe. Mais on va aller encore plus loin en créant un alias. Éditez-donc le fichier ./ssh/config pour y ajouter les lignes suivantes :

Host xbian
  HostName xbian
  Port 22
  User xbian

Et voilà, maintenant, pour vous connecter en tant que xbian sur la machine xbian, il vous suffit de lancer la commande suivante :

ssh xbian

Autre alternative

Frustré de ne pas pouvoir utiliser votre télécommande infra-rouge ? Vous n’avez qu’à installer un récepteur IR sur la framboise !

Partage de fichiers via Samba

Afin de pouvoir accéder facilement (i.e. sans avoir à passer par SSH) aux fichiers du Mediacenter, et ce sous quelqu’OS que ce soit, on va mettre en place un partage de fichiers sous Samba (SMB). On supposera donc que l’on veut partager tout le disque externe branché en USB.

Samba est installé par défaut sous Xbian (ainsi que sous OpenELEC), reste donc à configurer les dossiers partagés. Éditez le fichier /etc/samba/smb.conf :

sudo nano /etc/samba/smb.conf

Et ajoutez-y les lignes suivantes :

[Raspberry]
comment = Video sur Raspberry Pi
path = /media/Video
browseable = yes
public = yes
writeable = yes
printable = no

Vous pouvez vérifier que le fichier de configuration est valide :

testparm -s

Si oui, alors il ne reste plus qu’à relancer Samba :

sudo service samba restart

Enfin, histoire d’être tranquille sur les droits d’accès au disque :

 sudo chmod -R 777 /media/Video

Dès lors, tout le disque externe (appelé ici « Video ») sera accessible en écriture sous le nom « Raspberry » dans l’explorateur Windows.

Personnellement, je profite de serveur Samba pour synchroniser automatiquement les photos de mon smartphone Android avec un dossier de partage (expliqué ici), comme ça, même plus besoin d’allumer mon PC !

Télécharger des torrents directement depuis le Raspberry

Installation du service Transmission

On va maintenant transformer notre Raspberry en ce qui s’appelle une seedbox : on va faire tourner en tâche de fond (un service ou « daemon ») le logiciel de torrents Transmission sur le Raspberry.

Grâce à cela, il vous suffira par la suite d’allumer le Raspberry pour que vos téléchargement en cours se relancent. On commence donc par installer transmission-daemon :

ssh xbian
sudo apt-get install transmission-daemon

Configuration de Transmission

Le but est de pouvoir contrôler Transmission depuis n’importe-quelle machine du réseau (par exemple pour ajouter des torrents) sans avoir à passer par SSH. De plus, afin d’avoir un truc à peu près propre, on va séparer les fichiers en cours de téléchargement des fichiers complets. Dans mon cas, je veux qu’ils soient dans un dossier sur le disque « Video » :

mkdir /media/Video/Torrents
cd /media/Video/Torrents
mkdir Downloading Complets

Modifiez (en super-user) le fichier de configuration du daemon :

sudo nano /etc/transmission-daemon/settings.json

Il nous faut donc modifier les valeurs suivantes (elles sont rangées par ordre alphabétique) :

"download-dir": "/media/Video/Torrents/Complets",
"incomplete-dir": "/media/Video/Torrents/Downloading",
"incomplete-dir-enabled": true,
"rpc-authentication-required": false,
"rpc-enabled": true,
"rpc-whitelist-enabled": false,

Ces paramètres serviront, dans l’ordre, à :

  1. définir le dossier des téléchargement terminés
  2. définir le dossier des téléchargement en cours
  3. activer l’utilisation de dossiers distincts pour les torrents
  4. ne pas avoir à s’identifier pour accéder à Transmission
  5. autoriser le contrôle à distance
  6. avoir accès depuis n’importe-quelle machine

En prime, je vous conseille vivement les lignes suivantes :

"blocklist-enabled": true,
"blocklist-url": " http://list.iblocklist.com/?list=bt_level1&fileformat=p2p&archiveformat=gz",
"encryption": 2,

Ainsi vous éviterez les mauvais pairs (ceux de la liste noire), et vous forcerez le chiffrage des connexions, ce qui aura  (entre autres) pour effet de rendre Hadopi encore moins compétente…

Reste plus qu’à relancer Transmission :

sudo invoke-rc.d transmission-daemon reload

Accéder à la liste des téléchargements en cours

Maintenant que l’on a autorisé l’accès extérieur, vous pouvez vos rendre à l’adresse suivante pour consulter les téléchargements en cours :

http ://xbian :9091

(même remarque que précédemment quant au nom de domaine)

Ajouter des torrents à télécharger

Il est possible de faire ça en ligne de commande grâce au paquet transmission-remote, mais le plus intuitif est de le faire depuis son interface graphique. Si la machine cliente est sous Linux :

sudo apt-get install transmission-remote-gui

Ce programme a aussi été porté sous Windows (voir ici) et même sous Android !

Grâce à Transmission Remote, on peut donc lancer un téléchargement depuis son PC ou son smartphone Android, puis se barrer et laisser le Raspberry faire le boulot !

Conclusion

Pour à peine plus de 30€, on a réussi à installer un Mediacenter surpuissant sur sa TV, qui télécharge de façon autonome des torrents et qui permet d’accéder aux fichiers du disque depuis n’importe quel machine du réseau.

Pour aller plus loin

XBMC dispose de (très) nombreux add-on, ce qui laisse à l’utilisateur un très large choix d’utilisation.

En ce qui concerne Transmission, sachez que le fichier de configuration permet beaucoup de fonctionnalités (telles que la programmation horaire, par jour de la semaine etc.). Vous trouverez la liste complète des différents paramètres ici.

Il est possible que la charge CPU due à Transmission impacte un peu le FPS des films en HD. Pour automatiquement stopper les téléchargements lors de la lecture d’une vidéo, puis les relancer ensuite, je vous conseille la lecture de ce billet.

Bons films !

Installation de XBMC+SMB+Transmission sur Raspberry Pi
4.65 (92.94 %) 17 votes
  • steff

    Bonjour et merci pour ce tuto tres bien fait. Question, le raspberry est il assez puissant pour décoder des rip de bluray de 30 ou 40gb. L’interet étant de ripper ses bluray sur un disque externe.

    • Bonjour,
      j’avoue ne pas avoir essayé, mais j’ai le souvenir d’avoir lu que les vidéos en 1080p passaient sans problème. Par contre, au cas où tu serais tenté, je te déconseille d’essayer de ripper un DVD, et a fortiori un Blu-ray, avec le Raspberry, à moins de n’être vraiment pas pressé !

  • francis

    Bonsoir. Bravo pour ce tuto qui me semble être un des plus complets explicites pour un neoffite tel que moi.
    Toutefois je n arrive pas a faire fonctionner transmission. Les téléchargements commencent bien et au bout de 1 mn tout se bloque. J ai rajoute un DD externe auto alimenté, je pense l avoir bien fait monte et ensuite je suis bloque surtout que je n y connais rien a linux. Un peu d aide? Merci par avance

    • kita59

      j’ai le même problème, le téléchargement commence et après il bloque

    • Bonjour, peut-être est-ce un problème de droit d’écriture. Essaye un chmod 770 sur les dossiers de téléchargements.

      Pour avoir plus d’infos, il faudrait regarder les logs de transmission… qui ne sont pas enregistrés par défaut ! Il faut donc killer transmission à daemon, puis lancer la commande suivante :
      transmission-daemon -f --logfile .transmission.log
      Ensuite retenter un téléchargement, puis regarder le log

  • kita59

    j’ai résolu le problème en renommant le disque dur « Videos » directement depuis mon ordinateur.

    Super tuto, merci

  • Pingback: Utiliser une télécommande infrarouge pour contrôler XBMC | Le Blog de Dorian()

  • Est-ce que ça fonctionne aussi sur le Mediatomb? Je suis noob en programmation, merci de m’aider à comprendre plus sur cette nouvelle technologie.

    • Tu veux dire est-ce que le partage de fichier depuis un serveur Mediatomb sera reconnu par XMBC ?
      A priori, oui. XBMC reconnait nativement le partage UPnP.

      Et à l’inverse, installer un serveur Mediatomb sur le Raspberry devrait fonctionner sans problème (en faisant toujours attention à la charge CPU de la petite framboise).
      http://colocsbar.blogspot.fr/2012/09/serveur-upnp-et-raspberry-pi.html

  • Pingback: Les applis Android qu’elles sont bien | Le Blog de Dorian()

  • Merci vraiment pour ce tuto’ ! Il va m’être d’une grande utilité, c’est parfaitement ce que je voulais : créer un hub multimédia en LAN, une seedbox qui télécharge, acceder à mes fichiers directement depuis XBian sur la TV, ou depuis le smartphone ou tablette depuis le même réseau.
    Manquerait plus qu’a accéder à ces fichiers en WAN. C’est possible ? Type Cloud ?

    • Salut !
      Pour avoir un accès extérieur à tes fichiers (voire à XBMC et Transmission) il te faudra résoudre 2 problèmes :
      J’imagine que ton raspberry est branché sur un routeur, donc pour pouvoir avoir accès à des machines de ton réseau local depuis l’extérieur, il faut mettre en place une redirection de port (dans les options de ta box).
      De plus, si tu n’as pas d’IP fixe (ex : chez SFR, seuls les clients fibre ont une ip fixe) alors il te faut trouver un moyen de connaître en temps réel l’adresse de ta box. DynDNS peut être une solution (payante…), j’ai le souvenir de solutions alternatives gratuites, je te laisse chercher 🙂
      Si tu veux, il y a ce tuto :
      http://raspbian-france.fr/mettre-en-ligne-serveur-web-raspbian-dydns-port-forwarding/

      Bonne journée, et bonnes vacances !

  • azertguigui

    Bonjour et tout d’abord merci de ce post très utile
    J’ai une question concernant l’utilisation de Samba, en fait je voudrais que XBMC ne soit qu’un gadget car je ne m’en sers pas aussi souvent que du disque dur branché en réseau. Y a-t-il une solution pour que XBMC ne se lance pas automatiquement dès que je branche l’alim mais uniquement Xbian et du coup le service Samba/Transmission ?
    Je pe,nse que c’est possible car lorsque je fais ‘quitter XBMC’ (dans le menu principal) j’arrive à une ligne de commande me demandant mon login et un très classique tiret qui clignote, mais j’ai toujours accès à mes fichiers en stream ! Donc en fait ce que je voudrais c’est cette ligne uniquement, un un simple texte à taper pour lancer XBMC lorsque j’en ai besoin

    Merci 🙂

    • Salut !
      Si tu n’as que peu (voire pas) besoin d’XBMC, alors peut-être que la distribution Raspbian sera plus adéquate, quitte à installer XMBC « à la main » par la suite. Je ne l’ai jamais fait, mais a priori tu dois pouvoir installer Raspbian sans installer de bureau (c’est le cas sous Debian en tout cas).
      Si tu veux rester sous Xbian, alors peut-être que ce post va t’intéresser :
      http://forum.xbian.org/thread-666.html

      Bonne journée !

  • letueur97

    bonjours j’ai 2 soucis le premiers et que n’arrivant pas a écrire dans ma clé USB grâce a samba (elle est reconnu) je decide de faire une commande qui réinitialise samba et je me suis rendu compte que tout les fichier avait changer (disparu ou changement de contenu après du temps a recherché lesdits fichier j’aimerais savoir si quelqu’un aurait la possibilité de m’envoyer le dossier avec ou sans modifs du moment que sa reste du bas level ou ils ont juste suivit le guide sa me va
    merci ^^

  • Jihem

    Bonjour,
    Merci pour ce très bon tuto. J’ai installé XBMC et Samba du 1er coup et ça marche; Pas de problèmes pour lire les films en HD par contre ça ne passe pas pour le 3D….faut peut-être pas en demander trop.
    Le disque externe qui contient les films et la musique est bien accessible depuis le PC et je peux y transférer des films (qq heures quand même).
    Seul soucis quand je transfert un film depuis le PC, dans XBMC je le vois dans le menu Systeme/fichiers mais pas dans Video/fichiers ?????
    j’ai mis les mêmes nom et groupes que les autres fichiers et les permission à tous le monde, rien n’y fait!
    Bizarre.
    Une idée?
    Merci d’avance

    • Salut !
      J’ai effectivement déjà remarqué ce drôle de bug. La solution que j’avais trouvé était simplement d’ajouter le dossier « manquant » aux sources vidéos.
      Si tu veux que tes nouveaux fichiers apparaissent dans ta bibliothèque, il faut la mettre à jour (dans les options de XBMC).

      Tiens-moi au courant.

      • Jihem

        Bonjour
        Merci de ta réponse,
        l’actualisation de la médiathèque ne donne rien.
        J’ai essayé de supprimer les sources mais je ne trouve pas le menu contextuel avec la télécommande.
        Est-ce qu’il faut brancher un clavier?
        Je voudrais bien essayer mais les 2 ports usb sont pris.
        Merci d’avance

        • Si tu as un smartphone, installe Yatse dessus, et tu auras facilement accès au menu contextuel (ça doit être possible sous XBMC remote, et probablement avec la télécommande mais je saurais pas te dire comment…)

  • Jihem

    J’ai trouvé la cause; question de propriétaires.
    Le dossier ou se trouvent les film avait comme user: 501 et comme groupe: dialout ????? je ne sais d’où ça sort!
    j’ai remis xbian:xbian et mes films apparaissent.
    je vais essayer Yaste car il faut de toute façon que je mette de l’ordre dans la médiathèque.
    merci pour tout
    Jihem

  • Rafael Saive

    Je deviens nerveux!, j’ai une seedbox sur un serveur hors de chez moi. Je voudrais lire avec xbmc les fichiers téléchargés sur ma seedbox? L’extension « Transmission » se connecte bien à ma seedbox, me donne l’état des téléchargements, mais pas de lecture possible 🙁 Help, une idée?
    merci
    Raf

    • Salut !
      Tu n’arrives pas à lire avec XBMC les films téléchargés sur ta seedbox ?
      As-tu défini l’emplacement pour la bibliothèque de fichier dans XBMC (fonction « ajouter une source ») ? Ce n’est pas parce que le client Transmission de XBMC peut se connecter à ta seedbox que XBMC va scanner les fichiers de cette dernière.

  • Kae

    Super tuto 🙂 dommage que le lien vers le tuto pour automatiquement stopper les téléchargements lors de la lecture d’une vidéo soit HS chez moi :/

  • perraced

    Bonjour Dorian,

    Je viens de suivre ton tuto (très bien fait celà dit en passant), mais je bloque sur la config de samba.

    J’ai ajouté les lignes que tu indiquais dans « sudo nano /etc/samba/shares.conf »

    GNU nano 2.2.6 File: /etc/samba/shares.conf

    [xbian]
    path = /home/xbian
    guest ok = yes
    read only = no
    force user = xbian
    browseable = yes

    [xbian-xbmc]
    path = /home/xbian/.xbmc
    guest ok = yes
    read only = no
    force user = xbian
    browseable = yes

    [system-logs]
    path = /var/log
    guest ok = yes
    read only = yes
    force user = root
    browseable = yes

    [Raspberry]
    comment = Data
    path = /media/Data
    browseable = yes
    public = yes
    writeable = yes
    printable = no

    et lorsque je lance le « tesperm -s »

    j’obtiens cette réponse:

    Load smb config files from /etc/samba/smb.conf
    rlimit_max: increasing rlimit_max (1024) to minimum Windows limit (16384)
    params.c:Parameter() – Ignoring badly formed line in configuration file: ≈[xbian]
    Processing section « [xbian-xbmc] »
    Processing section « [system-logs] »
    Processing section « [Raspberry] »
    tdb(/var/lib/samba/registry.tdb): tdb_open_ex: could not open file /var/lib/samba/registry.tdb: Permission denied
    tdb(/var/lib/samba/registry.tdb): tdb_open_ex: could not open file /var/lib/samba/registry.tdb: Permission denied
    regdb_init: Failed to open registry /var/lib/samba/registry.tdb (Permission denied)
    Failed to initialize the registry: WERR_ACCESS_DENIED
    error initializing registry configuration: SBC_ERR_BADFILE
    Error loading services.

    Peux tu m’aider?

    Pour info, je suis un super noobs.

    Merci

  • perraced

    Merci, ça marche maintenant

  • perraced

    J’ai un problème maintenant avec Transmission. Lorsque j’essaie de me connecter je reçois un message « connection refused ». ça a marché pendant un temps et maintenant plus moyen d’accéder. Quelqu’un aurait une idée?

    Merci

    • Déjà, as-tu accès à ta framboise en ping ou SSH (ça peut être simplement l’IP qui a changé si tu n’as pas mis d’IP fixe) ? Si oui, vérifie que tu aies bien les paramètres suivants dans ton fichier de configuration :
      "rpc-authentication-required": false,
      "rpc-enabled": true,
      "rpc-whitelist-enabled": false,

      • perraced

        Oui j’ai bien accès. l’adress IP est toujours la même.

        Les paramètres que tu m’indiques sont correctes.

        Merci

  • Nicolas Dufaut

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ton article, cela m’a bien aidé !
    Je suis à la recherche du script qui permet de mettre en pause transmission pendant la lecture d’un film… Le lien est mort et on tombe sur une 404 …
    Est-ce que quelqu’un aurait ce script ?
    Merci d’avance !

  • Pingback: Ouvrir tout plein de terminaux en un clic | Le Blog de Dorian()

  • apfelmurder

    j ai un problème … quand je fais la commande

    sudo nano /etc/samba/smb.conf
    et que j’ajoute le lignes
    [Raspberry]
    comment = Video sur Raspberry Pi
    path = /media/Video
    browseable = yes
    public = yes
    writeable = yes
    printable = no

    je fais ensuite ctrl+X puis le system me demande si je veux enregistrer je fais Y mais une erreur apparait elle dit
    error writing /etc/samba/smb.conf read-only file system
    que doi’je faire ?

  • apfelmurder

    j’ai trouvé….j’etait sur la distribution openelec ^^

  • si comme moi vous avez rencontré des problèmes de droits en écriture formatez simplement votre HDD en FAT ! Le mien était au format Mac impossible d’écrire dessus. Un fois passé en FAT hop magique j’ai à nouveau la main 😉

    • Sovonlo

      Salut Alain,

      Peux tu me dire quel était ton problème exactement ? Tu n’avais pas la permission au moment de créer le boot sur la carte ou alors au moment de booter dessus en démarrant le raspberry ?

      • aucun des deux je ne pouvais pas ecrire sur mon disque dur externe depuis le Mac. En lecture nickel mais impossible d’écrire des fichiers.

  • Sovonlo

    Bonjour,

    J’avais il y a peux OpenElec d’installer sur mon raspberry pi B+ mais je le trouvais trop rigide. Tout était bloqué en Read-only. Impossible de modifier quoi que ce soit dans les répertoires /etc/samba/… alors que j’étais root. Le sudo ne fonctionnait pas, il me disait que cette commande n’avait pas de lieu d’être car rien n’est verrouillé…

    Bref, j’ai voulu installer Xbian à la place. J’ai donc formater ma carte SD, remis une seule partition bien propre, puis avec Win32diskwriter (je ne sais plus exactement le nom) j’installe l’image de Xbian spécial raspberry pi que j’ai trouvé sur le site de Xbian.

    Mais voilà, une fois la carte SD dans le raspberry, j’obtiens cette erreur pendant quelque seconde à l’écran :

    open error udev /sys/devices/platform/mmc-bcm2835.0/mmc_host/mmc0/mmc0:59b4/block/mmcblk0/queue/iosched/target_latency

    Permission denied

    Après tout semble s’installer pendant quelques mitunes, j’ai le chargement de xbmc, le redimensionnement de la carte mais au bout de quelque instant, l’écran reste noir… Et si je redémarre, je retombe sur cette ligne d’erreur puis au bout de quelque minutes ecran noir…

    Ma carte sd est la suivante :

    http://www.amazon.fr/gp/product/B0084DWD4Q?psc=1&redirect=true&ref_=oh_aui_detailpage_o08_s00

    Auriez vous une idée ?

    Merci d’avance !

    • Salut !
      Pourquoi n’as-tu pas utilisé l’installateur Xbian pour Windows [1] ? Au moins, tu es certain que la carte est correctement formatée et l’image à jour.
      [1] http://www.xbian.org/getxbian/

  • Max

    Bonjours (soir) voila,
    J’aimerais savoir si une personne connaitrai un extension qui me permettrai de faire un transfert automatiquement a l’insertion d’une clé usb vers mon dd (sa ne fait rien si je doit mettre les mains dans le moteur ou alors si une personne connait une commande en python me permettant de faire une liste d’extension (*.mp4,*.avi par exemple) et de transféré d’un point a vers b après je pourrais normalement me débrouiller sans souci ><

    /! a part allumer une led et utiliser un pir je reste un gros néophyte en python

    Merci ^^

    • En python, je pourrais pas vraiment t’aider. Mais ça doit être faisable en bash de deux façons :
      – méthode crade : lancer un daemon qui vérifie en continu le contenu de /mnt, et exécute la copie quand un dossier y est créé.
      – méthode propre : utiliser une règle udev.

      • Max

        merci pour la méthode propre je vais voir par contre je ne comprend pas tout de udev >< si j'ai bien compris des que la clé usb spécifier et inséré il s'assure que ce soit bien celle que tu as voulut puis fait ce que tu souhaite faire avec (renommé/changer d’icône par exemple)
        je regarde de mon coté et te souhaite bonne continuation par contre je n'ai que un seul souci avec ton blog qui est que mon paquet de flux rss favori va ce retrouver surchargé ^^

        j'afficherais ce que j'ai trouver de mieux dans les coms
        ps pense tu que nautilus conviendrais a la situation ? en tant que logiciel lancée automatiquement

  • bonjour et merci pour le tuto très complet, mais j’ai un problème plutôt bizarre,
    j’ai suivi le tuto, mais sur une installation OSMC, aucun problème, le téléchargement fonctionne sans problème, le partage des fichiers sur le réseau aussi. Mais des que j’éteins le raspberry pi, transmission ne répond plus, chargement en continu de la page web ip:9091, et sur l’extension transmission (sur le raspberry pi), j’ai le message « an unexpected error occurred  » (un message très clair qui ne veut rien dire).

    As tu déjà eu le problème ?