Test : les sites de partage de photos d’événement

Que ce soit lors de colloques, de sorties entre potes ou de soirées en tous genres, vient toujours la question de savoir comment rassembler toutes les photos au sein d’un même support. Pour ça, il existe une multitude d’applicatifs Web qui permettent la création d’albums photos collaboratifs, qui consistent en la création d’un album commun, au sein duquel chaque utilisateur peut uploader ses photos. Si l’objectif de chacun de ces sites est le même, les moyens proposés sont très variés et les prestations toutes aussi différentes que trompeuses.

Ayant personnellement passé un moment à naviguer dans la jungle que représente déjà ces sites internet, j’ai pensé qu’un résumé de mes tentatives pouvait être utile à faire gagner du temps et même économiser de l’argent à la communauté.

Flickr : on oublie

J’ai bien entendu commencé ma recherche par le grand classique qu’est Flickr. A ma grande surprise, il ne permet pas à l’heure où j’écris ces lignes d’avoir plusieurs contributeurs pour un même album. Dommage.

http ://www.flickr.com/

 

 

PicasaWeb : pour les petits événements

Depuis que Google a unifié les comptes de ses différents services (Youtube, Google+, Gmail etc.), il devient rare de connaître quelqu’un n’ayant pas de compte Google. Picasa permet nativement de définir plusieurs contributeurs pour un même album.

Mais il souffre d’une lacune qui peut sembler handicapante : c’est au créateur de l’album de donner exhaustivement les adresses email des différents contributeurs, ce qui peut devenir pénible voire impossible s’il y a beaucoup de photographes différents, et encore plus s’il ne les connaît pas (dans le cadre d’un événement public notamment).

https ://picasaweb.google.com

 

 

Relive : pour les Smart Phones uniquement

Relive présente d’avantage d’être très minimaliste, et totalement gratuit. Il est prioritairement optimisé pour des utilisations mobiles. Il n’impose aucune limite d’upload ou de nombre de contributeurs.

Malheureusement, il est purement destiné à une utilisation en ligne, donc impossible depuis un mobile de télécharger les photos, au mieux depuis un navigateur internet, image par image…

http ://www.letsrelive.com

 

 

Yogile : payant, et sur le long terme uniquement

Avec la formule payante, vous pouvez avoir une prestation à peu près intéressante : aucune limite d’upload, les albums sont maintenus aussi longtemps que vous êtes abonné. Mais tout cela a un prix : 25$ par an. Rentable donc uniquement si vous en avez besoin souvent.

Je ne parlerai pas de la version gratuite avec sa limitation à 100 Mo par événement et la suppression des photos au bout de 14 jours…

http ://www.yogile.com/

 

 

Sharypic : la startup parisienne

Sharypic est donc une strartup française qui mérite à être citée, ne serait-ce que pour son mérite à rivaliser avec les géants énoncés plus hauts. Un point qui fait toute sa force est l’importation directe depuis les réseaux sociaux tels que Twitpic, Facebook ou Picasa.

La formule gratuite reste toutefois assez limitée : 5 contributeurs maximum, pas de possibilité de téléchargement par lot et un espace qui reste disponible 3 mois. Les formules payantes peuvent se faire au mois (à partir de 9€ par mois) ou à l’événement (à partir 29€ par événement) pour étendre le nombre de contributeurs.

http ://www.sharypic.com

 

 

DropEvent : le meilleur des gratuits

En grand auvergnat, je cherchais initialement une solution gratuite, et c’est donc celle-ci qui a retenu mon attention. Les événements ne sont valables que 6 mois, mais l’utilisateur n’est pas limité, tant en terme d’espace disque qu’en terme de nombre de contributeurs. D’ailleurs, un gros point fort de cette solution est que ces derniers n’ont pas besoin de s’enregistrer pour uploader les photos, une adresse email est juste demandée.

http ://dropevent.com

 

 

Pour conclure

Cette étude est bien entendue loin d’être exhaustive. Par exemple, j’aurais pu parler de la solution Tumblr, mais dans un souci d’accessibilité, je cherchais quelque chose de plus miminaliste, et c’est donc DropEvent qui sort clairement du lot (en tout cas pour une solution gratuite).

L’essor du web 2.0 et la forte démocratisation de la photographie laisse à penser que ce secteur a encore beaucoup de devenir devant lui, et il y a fort à parier que ce présent billet ne tardera pas à être obsolète :-) .

Quoi qu’il en soit, bonne navigation !

Test  : les sites de partage de photos d’événement
4.8 (95 %) 4 votes
  • Merci d’avoir partagé vos recherches. Ça fait gagner du temps en plus d’être un bon point de départ.

  • Max

    Merci pour cet article Dorian, est-il possible de faire un photowall avec dropevent? (un peu comme sharypic?)

  • Flo

    DropEvent ne garde les photos qu’1 mois maintenant

  • Flickr

    Déjà l’article commence mal…
    Flick permet cela depuis tellement longtemps qu’ils ont peut-être même inventé le principe!
    https://www.flickr.com/groups
    Et il y a des groupes publics-ouverts, publics-sur-invitation, ou privés!