Message WhatsApp sur la smartwatch

Utilisation de la smartwatch LG G watch R

Pour me féliciter pour ma brillante soutenance de thèse, mes amis anciennement cachanais m’ont offert un pur cadeau de geek : la smartwatch LG G watch R. Je vais donc, pour inaugurer cette nouvelle section, vous détailler un peu les fonctions et utilités de cette montre, et vous expliquer en quoi elle est si intelligente.

Pour être franc, vous vous doutez bien que si je veux garder les amis susnommés (que je remercie au passage), je ne vais pas dire que leur cadeau c’est de la merde, donc que mon propos sera nécessairement partisan. Toutefois, je tâcherai d’être le plus honnête possible auprès de vous, mes chers lecteurs, pour que ce billet soit un peu plus qu’une publicité (je ne voudrais aucunement être comparé à un Apple fanboy !).

Principe

Le principe des smartwatch (ou montres connectées) sous Android est d’appairer la montre avec votre téléphone via le Bluetooth, la montre servant alors grossièrement de deuxième écran à votre téléphone.

Sur le téléphone, c’est l’application Android Wear qui gère alors les communications entre la montre et le terminal téléphonique.

Paramétrage de la connexion avec la montre depuis Android Wear
Paramétrage de la connexion avec la montre depuis Android Wear

La montre fonctionne quant à elle sur un OS spécifique aux montres connectées (qui porte lui aussi le nom d’Android Wear).

Matériel nécessaire

Avant d’investir dans une smartwatch, il faut vérifier si votre téléphone est compatible avec Android Wear. Pour cela il vous faut absolument la version 4.3 (ou ultérieure) d’Android. Vous avez, parait-il, moins d’une chance sur 4 que votre téléphone soit compatible.

Cette nécessité s’explique par la prise en charge du Bluetooth Low Energy (BLE), qui permet une consommation électrique 10 fois moindre qu’avec les versions précédentes du protocole (et ce pour un débit équivalent). Cette subtilité a suffi à rendre obsolète mon Wiko Stairway, pourtant toujours au top de sa forme…

Caractéristiques de la montre

La montre dispose d’une écran tactile circulaire de 1,3″ (3,3 cm) de diamètre, et d’un unique bouton (qui ne sert finalement quasiment jamais). La résolution de l’écran est excellente, comme en atteste la photo suivante.

Recherche sur Google Image
Recherche sur Google Image

La montre est de plus équipée d’accéléromètres, d’un magnétomètre (pour faire office de boussole) et d’un cardiofréquencemètre au dos de la montre.

Pour interagir avec celle-ci, il est possible d’utiliser l’écran tactile ou de lui parler (on retrouve en fait l’application « OK Google ») pour lancer une application, écrire un message ou effectuer une recherche Google.

A chaque jour suffit son style

La première fonction que l’on peut attendre d’une montre, c’est quand même d’afficher l’heure ! Et pour ça, l’utilisateur peut à sa guise changer le « cadran », c’est-à-dire l’écran d’accueil de la montre, supposé donner (entre autres…) l’heure.

Exemples de cadrans disponibles
Exemples de cadrans disponibles

En plus d’afficher l’heure (et éventuellement la date), certains cadrans affichent d’autres données, telles que le nombre de pas effectués, la pression atmosphérique ou la tendance météo (basée sur la variation de pression ou depuis internet), comme illustré sur la photographie suivante :

A gauche le cadran quand la montre est attente d'une commande, à droit en veille
A gauche le cadran quand la montre est attente d’une commande, à droit en veille

Chaque cadran dispose en fait d’un mode veille, où les informations sont réduites, comme l’illustre la photo précédente. La sortie de veille peut se faire en touchant l’écran ou simplement en inclinant le poignet, comme on fait naturellement pour regarder l’heure. Pour économiser de la batterie, il est possible d’éteindre l’écran quand la montre est en veille.

Android Wear dispose nativement d’une bonne vingtaine d’écrans différents, mais il est possible de compléter cette gamme depuis des applications tierces.

Affichage des notifications

Le principe premier est de ‘transférer’ les notifications du téléphone vers la montre, qui dispose d’un vibreur pour vous les signifier (une option dans Android Wear permet de mettre le téléphone en silencieux dès qu’une montre est connectée).

Et là où ça devient intéressant, c’est qu’il est possible de répondre à ces notifications. Par exemple lors de la réception d’un SMS ou d’un message WhatsApp, il est proposé à l’utilisateur de supprimer la notification, d’afficher le message sur le téléphone, ou même d’y répondre en dictant le message à la montre.

Message WhatsApp sur la smartwatch
Intégration de WhatsApp : à gauche la notification, à droite l’affichage complet de la conversation

Il en est de même avec les appels entrants : la montre se met à vibrer et affiche le nom et la photo du contact, et propose à l’utilisateur de rejeter l’appel ou bien de faire sonner le téléphone. LG a très justement considéré que personne ne voudrait ressembler à l’inspecteur gadget en ayant une communication téléphonique directement avec sa montre…

Un appel important
Un appel important

Je précise qu’il est possible de bloquer les notifications de certaines applications si vous estimez que celles-ci ne méritent pas de figurer sur votre montre (les habitués de Gameloft comprendront l’intérêt de cette subtilité…)

Suivi des activités physiques

La présence des accéléromètres permet d’enregistrer en continu et de façon totalement transparente le nombre de pas que vous faites par jour, ainsi que la durée totale de chaque effort physique (la marche en faisant partie). Sur un objectif de 10000 pas et 1h d’exercice par jour, l’application Fit permet ce suivi. Il est surprenant de voir que Fit détecte automatiquement si vous vous mettez à courir.

Suivi des activités physiques journalières dans Fit
Suivi des activités physiques journalières dans Fit

Pour de « vraies » activité physiques (course à pied, vélo, etc.), Google propose l’application Mes parcours, qui peut être synchronisée avec Fit. On notera par ailleurs que Runtastic est compatible avec Android Wear.

La montre étant dotée d’un cardiofréquencemètre, il est bien sûr possible de mesurer n’importe quand sa fréquence cardiaque. Il est toutefois regrettable que l’application Parcours, ni même Runtastic, ne permettent pas (encore) un suivi en continu de son cardio. Je passe donc par l’application HeartSync.

Autres applications

La montre peut aussi servir de contrôle à distance du téléphone, par exemple pour gérer la musique, ou même pour faire office de déclencheur externe à l’appareil photo, avec un retour vidéo sur la montre !

Déclenchement externe de l'APN
Déclenchement externe de l’APN via l’app Camera Remote

Il existe de plus certains jeux qui fonctionnent de façon autonome sur la montre, comme l’indémodable Space Invader :

Space Invader
Good old days !

Pour gagner du temps lors de ma recherche des différentes applis, j’ai installé Wear Store, qui recense pas mal d’applis dédiées à Android Wear.

Autonomie

Pour être honnête, c’est le seul point limitant que j’ai pu trouver à la montre, mais qui semble partagé avec tous les modèles et toutes les marques. En cause : le rétro éclairage continu et une batterie limitée par son encombrement. Une solution pour prolonger cette autonomie est bien sûr d’éteindre l’écran quand la montre est en veille.

Chargement de la montre
A gauche : le dos de la montre, avec les contacts de recharge (on distingue de plus le capteur cardiaque au centre).
A droite : la montre en charge sur sa base.

D’après mon expérience, on peut compter sur une autonomie comprise entre 3 et 5 demi journées, fonction bien sûr de l’utilisation mais aussi du cadran choisi, pour une utilisation que je qualifierais de semi-intensive (la signification exacte de cet adjectif étant à l’avenant). Par contre, il est important de noter que la charge est très rapide, puisqu’il faut compter moins d’une heure pour une charge complète.

Et le prix ?

La montre étant un cadeau, je ne connais pas son prix :-) .

Conclusion

Indépendamment de l’avertissement que j’avais formulé au début de ce billet, je peux vous affirmer que je suis pleinement satisfait de cette montre, et que son utilisation se fait toujours avec beaucoup de plaisir et de facilité. Pouvoir lire et répondre à ses messages sans sortir ou chercher son téléphone est un vrai confort, et les applications sportives sont un réel argument.

Si je disais que l’autonomie de la montre pouvait être limitante, il est important de préciser que celle du téléphone est quant à elle augmentée. En effet, le fait d’utiliser la montre nous affranchit de la vérification compulsive des notifications du téléphone.

La tendance étant à l’augmentation de la taille des écrans des téléphones, les smartwatch constituent peut-être le futur de la portabilité : quand il vous faudra un sac à dos pour transporter votre téléphone, vous serez content de pouvoir lire vos SMS au poignet.

Si vous avez des questions ou remarques, n’hésitez pas à m’en faire part !

Utilisation de la smartwatch LG G watch R
4.5 (90.91 %) 11 votes
  • Haury

    Bonjour, j’ai acheté la LG G WATCH R il y a moins d’un mois et depuis aujourd’hui, l’écran ne répond plus en tactile pour le réveiller mais par contre, il fonctionne bien une fois réveillé avec le bouton. Cela vous est-il arrivé ? Avez-vous eu des bugs ?

    • Mathos

      Bonjour, le mode cinéma est peut-être activé ?

  • Cédric Michod

    Bonjour si j’achète un lg urban au usa on peut la mettre en français??

    • Bonjour,
      Je en me souviens plus très bien, mais j’image que la langue de la montre est déterminée par la langue définie sur le téléphone.

  • greg

    bonjour dorian je voudrais connecter fantastic et la musique de mon iPhone mais je n’y arrive pas, merci

    • greg

      runtastic pardon t9